jeudi 15 janvier 2015

Et si on parlait bouquins, un peu?


 (oui je corne souvent plein de pages quand j'aime un livre, pour retrouver les passages que j'ai aimé, traitez-moi de monstre mais j'exprime mon amour des livres en les martyrisant !)

Quand mon blog a fait peau neuve, je m'étais dit que ça pourrait être sympa d'y parler un peu de mes lectures, de temps en temps, parce que la lecture c'est un peu l'une de mes passions avec le dessin et la cuisine. Oui, pourquoi pas? L'idée a continué à me trotter dans la tête, mais je n'ai pas trouvé le temps de m'y mettre.
Et puis là, je me suis dit que je pourrais parler un peu de mes lectures de 2014, pour commencer. C'est parti?

J'ai d'abord envie de vous parler de 3 gros coups de cœur.

Le premier, c'est le dernier livre que j'ai lu l'année dernière, et je ne l'ai pas lâché avant de le finir. J'y pensais tout le temps, vous savez ce genre de livre qui vous immerge tellement dans un univers, dont vous vous sentez tellement proche des personnages, et dont le style vous enchante tant à chaque page que vous ne pouvez que rêver d'y replonger tous les soirs. Il s'agit des Mandarins, de Simone de Beauvoir. Alors déjà, il faut savoir que je suis amoureuse de Simone, qu'on connait surtout pour Le Deuxième sexe (un essai incroyable que j'ai aussi lu cette année) et tout son apport au féminisme, mais qui est aussi une romancière formidable, à l'écriture fluide et bourrée de sensibilité.
Ce roman, qui a obtenu le prix Goncourt en 1954, nous embarque dans une France d'après-guerre, dans le Paris littéraire et politique, entre désespoir et idéalisme, au cœur de la lutte entre communisme et pro-américanisme.  Au milieu de tout ça (qui n'est pas juste un contexte, l'Histoire est l'un des personnages principaux du roman selon moi), l'histoire d'une femme d'un certain âge, qui cherche une raison de continuer à vivre et va vivre une romance folle aux Etats-Unis. J'ai adoré cette histoire d'amour qui est largement inspirée de la relation de l'auteure avec Nelson Algren (comme elle le dit, "pas une autobiographie, une évocation"), et qui est aussi belle que triste et prévisible.
C'est un livre bourré d'espoir, il est partout, à chaque page, derrière chaque désespoir, il se tient près à bondir pour nous propulser de l'avant, parce que finalement, c'est ça la vie.


Le deuxième, c'est l'Enchanteur, de Barjavel. C'est simple, il s'agit de la légende de Merlin l'Enchanteur, avec les aventures de Arthur, Lancelot, Perceval, Viviane, Morgane… qui prend vie sous la plume de ce formidable conteur. Ce livre m'a vraiment donné l'impression qu'on me racontait un conte de fée, le soir avant de m'endormir. Une petite citation qui résume bien l'esprit : 

"C'était une époque où se produisaient fréquemment des phénomènes inexplicables, et quand ils étaient agréables on en profitait sans en faire un problème. On ne croyait pas uniquement à ce qui est raisonnable. La raison rétrécit la vie, comme l'eau rétrécit les tricots de laine, si bien qu'on s'y sent coincé et on ne peut plus lever les bras."

Belle du Seigneur. Comment décrire ce livre. Il m'a fait un effet incroyable. Plusieurs fois en le lisant, j'ai été bouleversée par la beauté et la justesse des mots. Ce livre n'est pas de la littérature, ce livre est la Littérature. On sent que l'auteur se lâche, crie tout son amour de la littérature à travers certains passages, se vautre sans honte dans les mots, sans avoir peur d'en faire trop. On peut penser que c'est trop, mais j'ai aimé cette démesure, cette absence presque impudique de retenue.
Il y a beaucoup, beaucoup de choses abordées dans ce livre, tellement qu'il est impossible d'en parler rapidement ici. Je dirais juste qu'il est à la fois beau, vrai, drôle et déprimant de cynisme. Le temps fort du livre est certainement le milieu, à partir de la rencontre entre Solal et Ariane, il n'y a plus qu'envolées lyriques, passages sublimes sur l'amour fou  entre deux jeunes êtres parfaits, magnifiques et ridicules à la fois (amour qui ne peut perdurer tel quel, la deuxième partie est terriblement déprimante). Mais il y a aussi des réflexions sur la situation des juifs à cette époque, une critique mordante de la hiérarchie dans le monde professionnel, la lutte des classes, la solitude de la vieillesse… Incroyablement riche et jouissif !

Et je vais terminer sur un livre qui m'a enthousiasmé au départ et qui a été une grande déception, Mes contes de Perrault de Tahar Ben Jelloun.

Quand j'ai vu ce livre, j'ai littéralement sauté dessus. Etant fan de contes, et ayant découvert Tahar Ben Jelloun en début d'année (qui m'avait transporté au Maroc avec "Le bonheur conjugal"), j'étais persuadée que la réécritures de contes classiques dans un univers arabe ne pouvait être que réussie. Au final, j'ai beaucoup aimé le premier conte, la Belle au bois dormant, mais c'est tout. Le charme n'a pas opéré. Il n'y a pas beaucoup de charme ou de magie dans ces histoires justement, il enlève des éléments, en rajoute d'autres sans qu'on comprenne pourquoi, et au final même s'il semble s'être beaucoup amusé, on perd toute la symbolique derrière, et on se retrouve avec une impression de grand n'importe quoi. Autre point qui m'a chagriné : tant qu'à ré-écrire entièrement des contes en 2014, autant essayer de leur enlever leur côté sexiste… Mais non, ici ils semblent avoir encore perdu en égalité. Bref, j'ai l'impression que l'auteur, loin de nous emmener dans la magie des Mille et une nuits, a totalement vidé les contes de leur magie pour les amener dans l'explicite. J'ai été tellement déçue !

Et si vous connaissez Sens Critique, n'hésitez pas à me suivre sur ce chouette site, viens, on est bien !

Et comme je suis toujours en quête de découvertes, je vous pose la même question : quels sont les livres qui vous ont marqué, en 2014? ^_^

4 commentaires:

  1. je n'ai rien lu de tahar ben jelloun… ni je n'ai lu les classiques dont tu parles… mais c'est classe cette nouvelle rubrique !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je vais essayer de la tenir à jour ^_^

      Supprimer
  2. C'est chouette comme nouvelle rubrique et très intéressante !! En plus j'adore tes photos :) Tes commentaires me donnent envie de lire les romans ou d'en conseiller à d'autres... J'ai du mal à corner mes livres mais du coup je perd les passages qui me marquent vraiment... :/ faudrait que j'ai toujours un calpin sous la main sinon... (je ne sais pas faire de smiley qui hausse les épaules) Je vais essayer de te mettre un prochain commentaire plus intéressant sur un ou deux bouquins que j'ai pu lire dès que j'ai le temps, dans les semaines à venir j'espère ;)
    Fais-en d'autres en tout cas, pour les lire j'arrive à trouver assez de temps :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super si ça te motive à lire et à en parler, je vais essayer de parler de mes lectures régulièrement alors ^_^
      Pour les passages à retenir, mon mari les note sur son pc (toujours à portée de main, en bon geek) régulièrement ! Mais un petit calepin, c'est sympa aussi, en plus au bout d'un moment ça doit être agréable à relire. Mais j'aime bien aussi pouvoir resituer le passage dans son contexte, donc je continue à abîmer mes pages sans pitié ;)

      Supprimer